Vous ne savez pas où partir en vacances ?

STOP !

Vous êtes prêt du but. Madagascar, et plus particulièrement Nosy Be, est une destination unique et hors du commun. Les seules barrières qui peuvent vous empêcher de découvrir cette destination, ce sont les préjugés. Par des émissions télévisées dont le seul but est de faire de l’audience, qui envoient des reporters journalistes formatés, le mal a été fait concernant cette région du globe. Les plus initiés comprendront que je parle du tourisme sexuel, dont une rue parmi des milliers en est la représentante… en tout cas cette rue a le pouvoir d’attiser le besoin d’audience des médias, au grand dame des acteurs du tourisme. En effet, ce tourisme sexuel existe mais n’est visible qu’à certaines heures et dans une seule rue de l’île, et entre 20h00 et 1h00 du matin !

Ceci étant dit, maintenant on va passer aux choses sérieuses. Si vous êtes sur ce site, c’est parce que vous regardez peu la télévision, et que vous avez envie de vous échapper pour quelques temps, et que vous envisagez un voyage à Madagascar. Nosy Be est une des dernières destinations loin du tourisme de masse, ou vous allez pouvoir découvrir la richesse humaine de ses habitants, une ambiance et un bien être délictuel, des expériences uniques et des sites touristiques sauvegardés par ces fameux préjugés qui font qu’il y a peu de tourisme. Chaque moment sera unique et restera gravé dans votre mémoire.

L’objectif de ce site est de vous orienter vers des hébergements de qualité. Les prestataires de services qui ont décidé de réaliser une visite virtuelle 360 de leur établissement n’ont rien à cacher, et ne cachent rien. Aussi, sur ce site, vous allez découvrir les lieux de vos futures vacances en 360 aériens, en photo aérienne ou en 360 à l’intérieur des établissements.

Si vous êtes prêt à changer d’horizon définitivement, vous pouvez consulter notre page vivre à Madagascar.

carte nosy-be aerien

A la découverte de Nosy Bé

Nosy Bé : la grande île

Située au nord-ouest de Madagascar, cette île la plus connue de l’archipel.  Elle s’étend sur 321 km2, et compte 65000 habitants. Comme vous êtes comme moi et que les km² ne vous dise rien, du nord au sud j’ai mesuré 25 kilomètres, et d’est en ouest 18 kilomètres.

Pour se rendre à Hell Ville en arrivant à l’aéroport, il vous faudra une vingtaine de minute (15 km environ) avec un taxi local. Ici, on ne roule pas vite, les routes sont pleines de trous mal rebouchés après la saison des pluies.

Un autre exemple.  Pour se rendre à Andilana (au nord) réputée pour sa plage en forme d’anse et au sable fin, à partir d’Ambatoaloaka (à l’ouest), capitale de la fête, on peut mettre pratiquement ¾ d’heure ! … la distance n’étant finalement que d’environ une trentaine de kilomètres.

A part ça, quoi vous dire ? Nosy Be est surnommée l’île aux parfums grâce à ses cultures d’Ylang – Ylang que vous allez voir en sortant de l’aéroport. Ici, il fait bon vivre et on se sent bien tout de suite. Le chauffeur de taxi vous mettra tout de suite à l’aise, avec son Français souvent bien maîtrisé.

Tout au long de votre périple, vous découvrirez les habitants Nosybéens charmants et souriant. Ici on peut y passer le type de vacances que l’on veut. En famille, en couple, en célibataire. Il y en a même qui se marient avec des femmes Malgaches et pour qui tout se passe bien. On peut faire de la plongée, de la pêche au gros, de la randonnée pédestre, du tout chemin en quad, faire le tour de l’île en scooter, découvrir une flore et faune étonnante, sortie la nuit, se baigner dans de l’eau turquoise à des températures idéales pas loin de la température du corps…

L’île aux parfums est aussi le point de départ pour les îles alentours. Quelques 35 îlots quasiment vierges vous attendent. Les plongeurs auront à leur disposition d’immenses forêts de récifs coralliens. Bref, avec ses nombreuses plages, ses baleines, ses sites de plongée, et spots de pêche au gros, elle a été élue parmi les 10 plus belles îles au monde par les utilisateurs de TRIPADVISOR en 2013, et plus belle île du continent Africain !

Découvrez ici les autres îles à proximité de Nosy Be

Comment s’y rendre ?

Cette destination dispose d’un aéroport international géré maintenant par Ravinala Airport, société composée des actionnaires ADP, Bouygues et Colas. Des travaux d’aménagement et de rénovation ont déjà commencé. Cela en dit assez long sur l’ambition de Madagascar pour développer le tourisme.
A partir de La Réunion, il est assez facile de s’y rendre. Plusieurs compagnies desservent l’île aux parfums, et plusieurs fois par semaine.
Pour se rendre à Nosy Be à partir de La France, il est possible de faire escale à La Réunion . Si vous préférez prendre un vol direct pour Madagascar, vous pourrez vous rendre de Paris à Tananarive, puis prendre un vol local. Une autre solution qui peut être sympa, c’est de partir de Milan ou de Rome directement vers l’aéroport de Fascene.

Le temps de vol Paris Madagascar est d’environ 12h30, pour Antananarivo.

QUAND ALLER À NOSY BE ?

La météo de cette région de Madagasar est plutôt privilégiée. L’île est située au nord Ouest de Madagascar et est protégée des vents dominants qui sévissent sur Diego Suarez. Nous sommes ici dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées et on peut parler de 2 saisons : la saison sèche d’avril à novembre, et la saison humide pendant les 4 mois suivants. Cependant, la nature est tellement bien faite dans cette région Sakalava, que même en saison des pluies il ne pleut souvent que la nuit pour laisser place à de belles journées.
Températures de l’air en hiver austral : entre 23° et 30°
Températures en saison des pluies : entre 26° et 32°
Temps d’ensoleillement exceptionnel : plus de 320 jours par an !

Quelle heure est-il à Madagascar ?

Si vous venez de France, le décalage horaire sera d’une heure ou de deux heures suivant a saison en Europe. A partir de l’ile de La Réunion, les montres vont se décaler d’une heure seulement.

A savoir avant de partir

La monnaie Malgache

Car oui, c’est bien un facteur 5 qui sépare l’ariary ou MGA, la monnaie de Madagascar officielle, du franc malgache ou FMG. 1 Ariary = 5 franc malgache. Il n’est pas rare de voir une personne donner un prix en franc malgache à un touriste Français, donc prudence ! Le franc Malgache a été remplacé en 2003.

Changer les Euros en Ariary

En arrivant à l’aéroport, on est tout de suite sollicité par les taxis. L’ambiance est à la bonne humeur, même si il y a un côté foire à l’empoigne.
Les Malgaches savent de quoi ont besoin les wasaha (blancs – terme non péjoratif). On nous propose donc rapidement de changer les Euros tout frais et dispo dans notre poche, contre des Ariary. Normal, on vient d’arriver à Madagascar, il faut de la monnaie.
Le change au noir est ici monnaie courante ! Il n’y a pas d’arnaque à ma connaissance, mais c’est vrai aussi que je suis habitué. Je fais alors mine de me renseigner avec plusieurs banquiers du jour et je prends le moins cher ; mais ça joue à pas grand-chose… Souvent on pourra changer moins cher qu’à la banque. Si vous voulez vérifier, passez donc à la banque à Hell Ville et demandez le cours de l’Ariary. Vous pouvez aussi vous rendre chez les Indiens en ville, qui font souvent du change.

 

Précautions à prendre et santé :

Je suis allé en région Sakalava une vingtaine de fois, et je n’ai jamais été malade. Mais voilà, j’ai toujours été prudent. Je ne bois que de l’eau minérale, jamais d’eau du robinet, même pour me brosser les dents et je ne mange des légumes que lorsque je suis certain qu’ils sont lavés avec de l’eau traitée. Si vous résidez dans un hôtel, ils ont souvent des traitements d’eau qui éliminent les bactéries par filtrage. En ballade, si je mange dans une gargote (nom connu à Madagascar pour les petits restaurants Malgaches), je ne mange que de la viande cuite ou du poisson frais accompagné de frites (tant pis pour le régime).

Quelques vaccins sont conseillés, hépatite A, tétanos, rage si vous devez côtoyer des animaux. Il est très recommandé de prévoir des médicaments contre la tourista et autres désordres intestinaux, de l’anti-moustique et il est astucieux de se prémunir du paludisme. Ne pas hésiter à prendre une trousse de toilette avec des antiseptiques et de quoi soigner et protéger les petites plaies.

Documents administratifs

Oubliez votre passeport pour embarquer et vous resterez sur le carreau (ça m’est arrivé il n’ y a pas si longtemps). Pour le visa, ça va ça vient ! Il a été gratuit de nombreuses années, et depuis 2016 il faut payer à l’arrivée à Fascene.  De mémoire, c’est l’affaire de 20 €. Si vous voulez conduire, le permis Français sera suffisant. Sur la grande île, les gendarmes et la police sont très sympa avec les touristes.

Comment s’équiper ?

Il faut partir très léger. Oubliez les pulls, pantalons, chaussettes ! Prévoyez plutôt des shorts de bain, 2 paires de savates (on peut les perdre) et quelques T. shirt. Pour info, un T shirt que vous allez laver le matin sera sec quelques heures après !

Ah oui, j’allais oublier. Prendre une lampe torche peut souvent rendre service.

Que faire durant votre séjour ?

Il y en aura pour tout le monde !

Vous recherchez le dépaysement, des cocotiers et des plages paradisiaques, rencontrer des villageois atypiques ? Vous prélasser en regardant le coucher de soleil rouge face à des eaux cristallines ?  c’est bien ici, à Nosy Be et ses environs que vous allez trouver tout ça. Vous serez sûr de les trouver facilement ! Sur la grande île vous les trouverez à Ambatoaloaka sur la côte Ouest, ou encore Andilana, au nord de l’île. Dans l’archipel, la plage la plus paradisiaque est à Nosy Iranja, et vous ne serez pas en reste si vous allez à Nosy Sakatia, Nosy Komba, Tanikely… vous ne les verrez pas toutes, il y en a des centaines et il vous faudra revenir ! Et il y a aussi les îles saintes, ou sont enterrés les rois Sakalava. Mais consultez donc notre carte de la région de Nosy Be, avec des photos aériennes des plus beaux sites…

Vous recherchez un lodge pied dans l’eau ? Faire de la plongée sous marine au réveil ? Observer les tortues ou les lémuriens à 5 minutes de votre bungalow ? Etre à proximité de la brousse ? C’est facile à trouver. Regardez bien sur ce site il y a des lodges nature !

Vous êtes amateur de plongée sous-marine ? Faire un séjour plongée inoubliable ? Pas de problème, et même pas la peine d’amener votre masque et tuba. Il y a de nombreux clubs de plongée, et les établissements touristiques disposent de matériel sous-marin. Renseignez-vous aussi, vous pourrez nager avec les tortues de mer de Sakatia, ou les requins baleines qui ont élu domicile ici. Vous pourrez aussi découvrir la réserve marine protégée de TaniKely, des coraux exceptionnels en diversité… un parc marin exceptionnel à quelques minutes de l’île aux parfums.

Vous êtes mordu de pêche au gros et recherchez des spots de pêche ? Dans cette région Sakalava, vous êtes à proximité du canal du Mozambique, et, il y a plusieurs spécialistes de pêche sportive qui vous feront découvrir leurs secrets, la pêche au thon ou encore à l’espadon. Vous trouverez aussi sur ce site des établissements situés sur de magnifiques plages…

Vous aviez rêvé de faire un jour une croisière de rêve ? Louer un cataman est idéal ici à Nosybe à partir du cratère, pour rapidement naviguer entre les eaux turquoises, plonger dans l’Océan dans l’univers des dauphins que vous croiserez forcément, peut-être nager avec des baleines, découvrir des belvédères, des lagons sauvages… vous débarquerez sur des plages désertes, du moins sans touriste, pour un bivouac. Vous pouvez également louer un voilier pour une dixaine de personnes…

Natura Lodge ©Hdoi360

Vous adorez observer des animaux ?  La faune et flore est exceptionnelle ici. Vous rencontrerez la faune locale tous les jours, même si vous n’êtes pas amateur de Trekking. Les lémuriens sont omniprésents dans toute la région, les caméléons se rencontrent fréquemment et ont tous des couleurs différentes, à Sakatia ce sera plus difficile : ici se trouve une espèce endémique entre toutes les autres, qui est le plus petit caméléon du monde recensé sur la planète. Côté flore, vous ne serez pas en reste. A la bonne saison, toutes les variétés de fleurs se retrouvent ici. On ne parle pas des variétés d’arbres palmiers, des arbres du voyageur, des arbres sacrés… et même si ce n’est pas l’endroit où l’on trouve le plus de Baobab, l’arbre emblématique de Madagascar, vous en verrez tout de même !

Vous voudrez ramener des souvenirs ? L’artisanat est omniprésent ici. Vous pourrez ramener des sculptures, des maquettes de bateau, des objets en palissandre, des coquillages étonnants, des broderies, des nappes brodées… vous trouverez facilement des T. shirts pour les enfants de toutes les couleurs, de toutes les tailles et souvent représentant le Maki …

Les plus beaux couchés de soleil que j’ai vu ! Les couchés de soleil sont exceptionnels. Toutes les couleurs qui caractérisent ce merveilleux moment du soir sont présentes. C’est aux alentours de 18h00 que vous pourrez admirer le spectacle plus de 300 fois par an ! Pour les amateurs de photographie de nuit, il sera vraiment très difficile de louper sa photo !

COMMENT SE DÉPLACER À Nosy Be ?

Depuis peu, sur la grande île on peut se déplacer en Touc-touc. Mais les 4L sont toujours en état de rouler, et on trouve très facilement des taxis. Vous pourrez louer voiture, 4×4, scooter ou encore des Quads. Mais attention en circulant, vous allez traverser des villages avec des enfants qui s’amusent, des Zébus qui traversent, des poules qui se balladent, des caméléons (attention ça porte malheur de les écraser), des serpents…

Si vous n’êtes pas sûr de vous, les hôteliers assureront le transfert aéroport et vous indiqueront des chauffeurs de taxi fiables pour vos sorties.

où loger ?

Très sincèrement, après avoir fait des reportages photo dans plusieurs centaines d’établissements touristiques, en Thaïlande, à Maurice, à La Réunion et dans d’autres régions de Madagascar, c’est bien en région Sakalava que l’on trouve la plus grande diversité d’hébergement à proximité de la nature.

Vous êtes en couple, en voyage de noce, en famille, entre amis. Vous recherchez une demi-pension, ou une pension complète ? Vous avez le choix entre de somptueuses villas bien placées, des villas avec du personnel de cuisine, des lodges nature souvent appelés Eco Lodge, des logements pas chers, des établissements hôteliers de luxe, des resorts spa qui proposent des massages dignes du massage Thaïlandais, des résidences hotellières, des petites structures avec plage privée, des chambres familiales…. La cerise sur le gâteau, la plupart des hébergements que vous trouverez ont un jardin tropical qu’il est toujours bon de découvrir au petit déjeuner…

Le confort allié au tourisme durable. Le bois est une matière vivante et très agréable présente partout. Ici, pas de béton. Les entrepreneurs locaux rivalisent d’ingéniosité pour construire des établissements originaux en utilisant des matières nobles et locales comme le palissandre, le ravinala (feuilles d’arbre du voyageur)

Scrutez bien ce site, vous trouverez des merveilles, mais surtout votre bonheur.

Comment revenir de Madagascar ?

C’est là qu’est le problème qu’on ne peut imaginer avant de partir une première fois, car vous allez passer des vacances de rêve. Après un séjour idyllique dans des ambiances tropicales, sur des plages ou îles désertes, avoir nagé avec les tortues marines ou les requins baleines, avoir porté sur son épaule un lémurien, avoir vu pour la première fois une éclosion de tortue, sans passer par un seul feu rouge ou embouteillage… revenir dans la civilisation est très compliqué !

A ne pas manquer sur la grande île

Nosy Bé est une île très touristique grâce à sa nature et à ses villes et villages qui regorgent de spécificités. Voici quelques exemples caractéristiques de ce coin de paradis.

HELL VILLE

Hell ville tire son nom du passé colonial de l’île dont il est le chef lieu. Fondé en 1841 par les Français, il porte le nom de l’Amiral Louis de Hell. Les rues, l’architecture et les vestiges de guerre rappellent encore ce passé. C’est une ville résolument tournée vers la mer avec son port qui porte le même nom. Ce port concentre les échanges avec la grande terre et les îles environnantes.

C’est une ville animée où le touriste ne manquera pas de services administratifs, banquiers, internet et autres distractions telles que restaurants, bars, discothèques…

Les hébergements sont très accueillants avec des hôtels tout confort, un service de transport impeccable. Comme toute ville touristique, des boutiques de souvenirs, supermarchés et autres épiceries foisonnent afin de faciliter votre séjour.

AMBATOLOAKA

Ambatoloaka (prononcer « Ambatoulouk ») signifie « roche percée » en malgache est situé à 10 km à l’ouest de Hell-Ville. Il longe une longue plage de sable blanc.

Ce petit coin de paradis se différencie des autres villes par ses eaux limpides, sa végétation luxuriante et ses villages de pêcheurs authentiques.

Ces villages constituent un riche patrimoine naturel, véritables refuges pour de nombreuses espèces d’oiseaux et d’animaux aquatiques qui peuplent les récifs coraliens.

Ambatoloaka abrite aussi des lieux sacrés tels que l’arche où des coutumes ancestrales comme les offrandes offertes par des femmes qui souhaitent avoir des enfants ont toujours cours.

ANDILANA

Superbe plage de sable blanc située à 27 km d’Hell-Ville, cette station balnéaire accueille de nombreux touristes. On observe depuis peu l’ouverture d’hôtels restaurants pratiquant des prix très abordables. Tous les types d’hébergement sont possibles selon le budget de chacun, pour goûter à des moments privilégiés.

LE Cratère

Le cratère à Andampy, doit son nom à une grande excavation d’origine volcanique. Aujourd’hui toute la région de Andampy est appelé cratère.  Anciennement les boutres et les pirogues y accostaient pour débarquer les matériaux de construction et les marchandises en provenance de la grande terre.

C’est une région portuaire où les bateaux de pêche et de plaisance se côtoient. Depuis la création d’une marina en 2008, de plus en plus de beaux bateaux y accostent, des bateaux de voyage, des vedettes et autres embarcations de grands propriétaires européens et africains du sud.

La région des lacs

Lors de votre périple dans la grande île, vous aurez certainement l’occasin devous rendre au Mont-Passot, le point culminant de Nosy-Be. C’est dans cette région, accessible par la côte Ouest, que se trouvent de nombreux lacs sauvages. Il est possible d’en voir certains du bord de La route, ou de s’y rendre en trekking… pour les plus chanceux, le spectacle offert par voie aérienne est majestueux !

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Illisible ? Générez un autre code. captcha txt

Start typing and press Enter to search