pied arbre du voyageur ravenala

pied arbre du voyageur

J’adore l’arbre du voyageur, pas vous ? Pourquoi, je n’en sais rien ou plutôt si, je sais… c’est parce que je suis un voyageur, ou plus exactement je suis un passionné de voyage. Lorsque j’ai fait ma maison, c’est la première plante exotique que j’ai mise en terre en plein milieu de mon jardin ; il a donc l’âge de ma maison !

Alors, j’ai voulu en savoir plus et je me suis renseigné sur cet arbre originaire et endémique de Madagascar. En fait, l’arbre du voyageur, appelé ravenale, ravenala, ou ravinala en malagasy, est la seule espèce du genre dans la Grande Ile et dans le monde ! C’est en toute logique que l’arbre du voyageur est devenu l’emblème de Madagascar. Il ne s’agit pas vraiment d’un arbre, dans le sens botanique du terme, c’est plutôt une plante herbacée qui tient beaucoup du palmier et du bananier. Lors de mes nombreux voyages à Madagascar, j’ai eu la chance d’admirer différents arbres du voyageur qui, toutefois, appartiennent tous à la même espèce.

L’origine du nom vernaculaire « arbre du voyageur »

Auparavant, j’avais toujours cru que le nom vernaculaire de l’arbre du voyageur provient de la légende selon laquelle l’eau de pluie qui s’accumule dans les bases des feuilles de l’arbre constitue un réservoir d’eau pour le voyageur. Cette affirmation ne semble pas logique du tout, lorsque l’on pense aux feuilles mortes et autres insectes qui se mélangent avec l’eau cumulée dans la base des feuilles. Cette eau n’est en aucun cas propre à boire. En réalité, l’eau qui permet de désaltérer le voyageur, c’est la sève abondante de l’arbre du voyageur, qui peut être extraite facilement avec un coup de machette !

Arbre du voyageur : diverses utilités à Madagascar

toit malgache en arbre du voyageur

toit malgache arbre du voyageur

Lors de mes voyages à Madagascar, j’avais constaté que le palmier du voyageur ne servait pas qu’aux voyageurs ! Sur la côte est de l’île, les différentes parties de l’arbre du voyageur servent de matériaux de construction pour des cases traditionnelles. Les pétioles sont utilisés par les Malgaches pour fabriquer des panneaux muraux, les feuilles séchées pour des couvertures, et le tronc transformé en planches pour fabriquer le plancher ! Eh oui, à Madagascar, rien ne se perd, que l’on parle de l’arbre du voyageur ou des boîtes de conserve ! Les Malagasy ont l’art pour réaliser des objets d’art à partir de ce que leur offre la nature, et de réaliser de véritables chefs-d’œuvre à partir d’objets simples !

Pour les puristes

L’arbre du voyageur, en terme botanique est donc une plante. Cette plante exotique est de la famille des Streliziacées. Cela vous dit quelque chose n’est-ce pas ? En fait, une petite fleur tropicale, le Strelizia, connu sous le nom « oiseau du Paradis », est de la même famille. Leur point commun ? il s‘agit de belles plantes exotiques, vivaces, grimpantes et ornementales (toutes deux se déploient en éventail).

Plus d’infos sur l’arbre du voyageur

Email

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Illisible ? Générez un autre code. captcha txt

Start typing and press Enter to search